Un programme de la Fondation AMAN-International ®
Souscription Programme
 
 
 
NOS PARTENAIRES
Ministère duTourisme
et de l'Artisanat
Côte d'Ivoire
Tourisme
 

 

 

Allocution du Chef de Cabinet Représentant Monsieur le Ministre de la Solidarité et des Victimes de Guerre à l’occasion du lancement de la Croisière du Coeur par la Fondation AMAN-International

Abidjan, le 19 juillet 2007

Monsieur le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat ;
Monsieur le Maire de la Commune de Cocody ;
Madame la Présidente Fondatrice de la Fondation AMAN-International ;
Mesdames et messieurs les Représentants des Institutions Nationales et internationales ;
Mesdames et messieurs,

La reconnaissance de l’égalité naturelle entre les hommes a souvent conduit l’être humain à considérer qu’il a des devoirs envers son semblable.

Ce sentiment de solidarité vis-à-vis d’autres hommes nous amène quelques fois à penser que leurs problèmes, leurs difficultés nous concernent et que nous devons les aider à y faire face justement parce qu’ils sont nos semblables.

De nos jours cependant, en raison de l’évolution de la société qui fait que celle-ci tend à s’individualiser, les solidarités traditionnelles à l’intérieur de la famille, du clan, ou du village ont en grande partie cessé de jouer leur rôle.

Cette tendance au repli sur soi est devenue si forte que même dans les sociétés africaines reconnues pur leur sens inné pour l’entraide spontanée, pour leur pulsion à la fraternité agissante, la solidarité entre les citoyens, s’est étoilée.

Face à cette privatisation des relations humaines, la solidarité a pris une autre forme, une forme obligatoire portée par les Etats.

L’étatisation de la solidarité partout dans le monde s’observe à travers la création de départements ministériels en charge des questions de solidarité, d’assistance aux personnes démunies et en détresse.

Le Gouvernement de notre pays, en décidant de créer le Ministère de la Solidarité et des Victimes de Guerre, et en lui confiant les missions qui sont les siennes, s’est engagé à matérialiser cette solidarité nationale en direction de ses citoyens.

Mais de tout temps, et quelque soit le niveau de développement des Etats, la solidarité nationale n’a jamais suffi à faire face à la détresse des populations.

Cette faiblesse a été souvent comblée par l’apport d’individus ou de structures caritatives.
Les Organisations Non Gouvernementales sont par excellence, ces structures qui par leurs expériences, leurs relations et l’importance de leurs moyens financiers et matériels, se chargent d’aider les Etats à mettre en œuvre leurs politiques de solidarité en prenant à leur compte une bonne partie des besoins non satisfaits de ces populations démunies.
Toutefois, si aujourd’hui partout dans le monde, et singulièrement dans notre pays, les ONG se créent à tour de bras et sont donc innombrables, il se trouve hélas dans leurs rangs un bon nombre qui ne valent que par leur nom.

Mesdames et messieurs, vous comprenez alors la prudence qui est souvent celle du Ministère de la Solidarité et des Victimes de Guerre, chaque fois qu’il est question d’engager des relations de partenariat avec certaines d’entre elles.

Heureusement pour notre pays, d’autres ONG se distinguent par leur sérieux et méritent donc d’être accompagnées ; parmi elles, la Fondation AMAN-International.

Cette ONG, en raison des actions concrètes qu’elle a déjà menées sur le terrain et qui sont connues de nos services, a mérité l’attention et la sympathie de Monsieur le Ministre Louis André DACOURY-TABLEY.

Madame la Présidente de la Fondation AMAN-International, Monsieur le Ministre me charge de traduire ses sincères encouragements. Il aurait bien voulu être des vôtres ce matin et vous le savez très bien ; mais des contraintes de dernière minute l’en empêchent et il me charge de vous prier d’accepter ses sincères excuses mais également de bien vouloir les transmettre à vos illustres invités.

Madame la Présidente, j’ai également été spécialement chargé par Monsieur le Ministre de vous dire qu’il adhère totalement, en raison de son originalité, à votre projet, LA CROISIERE DU COEUR, objet de notre présence ce matin.

A travers ce programme de tourisme, vous entendez porter assistance à nos compatriotes non seulement par la réalisation d’œuvres sociales mais également par l’amélioration de leur qualité de vie.
Environnement, Tourisme et Solidarité : trois missions gouvernementales en une seule activité, voici la prouesse que vous entendez réaliser.

Faire revivre le tourisme dans un pays dont la destination est aujourd’hui boudée et qui a perdu de son lustre du fait de la crise ; contribuer à donner un sens à la solidarité par l’assistance aux populations vulnérables en améliorant leur cadre de vie. Ceci est tout un programme qui ne pouvait que retenir l’attention de Monsieur le Ministre.

Il me charge de vous transmettre, à vous-même et à votre équipe, ses vives félicitations d’avoir eu le nez creux en alliant si heureusement plaisir et solidarité.

Mais il m’a demandé de noter avec vous, Madame la Présidente, que la CROISIERE DU COEUR est un très grand défi.

En décidant de vous accompagner, Monsieur le Ministre est conscient que la CROISIERE DU COEUR n’est plus seulement un pari de votre seule ONG mais devient également un pari pour son département ministériel, car il s’agira au bout du compte, de porter aide et assistance aux hommes et aux femmes en détresse.

C’est pourquoi, tout en vous apportant sa caution morale, il vous exhorte à faire en sorte que le pari de la solidarité agissante que vous prenez avec la Nation soit tenu.

Vos partenaires vous regardent, la Nation est à votre écoute et le Gouvernement met sa confiance en vous.

Soyez forte, soyez imaginative afin que ce projet aboutisse et redonne espoir aux uns et aux autres.

Mesdames et Messieurs, honorables invités,
Je voudrais pour finir, et au nom de Monsieur le Ministre, vous remercier d’avoir mis sa confiance dans la Fondation AMAN-International par votre présence si distinguée.

Je souhaite de tout coeur que vous l’accompagniez honnêtement dans cette belle aventure qui contribuera, nous en sommes certain, à la renaissance touristique de notre pays.

Sur ce, je déclare ouverte, au nom de Monsieur le Ministre de la Solidarité et des Victimes de Guerre, la deuxième édition de la CROISIERE DU COEUR.

Vive la CROISIERE DU COEUR pour que vive une Côte d’Ivoire unie, solidaire et prospère,

Je vous remercie.

 

 

 


Copyright © 2007   FONDATION AMAN-INTERNATIONAL® . Tous droits reservés -     site réalisé par AMAN-International Communications®