baniere
ban_rancap

historique

historique

Témoin des conditions de vie difficile des populations d’Afrique et du tiers monde vivant dans des conditions d’extrême pauvreté,

émue par le sort de la frange la plus vulnérable
que constitue les enfants et les femmes en situation de crise sociale,

sur la base des expériences de vie partagée,

Marie Ginette AMANI a créé la Fondation AMAN-International (FAI) en 2003 afin de briser le mur de l’indifférence et la chaîne de l’avilissement de l’être humain.

Cette initiative unique a été accueillie par des proches (parents, amis et connaissances), ce qui a raffermi cette organisation encore assez jeune qui aujourd’hui fédère plusieurs souscripteurs à travers le monde.

Ainsi depuis sa création, la Fondation AMAN-International ® (FAI) s’est positionnée par ses actions humanitaires comme une organisation d’aide et d’assistance de premier ordre dans le domaine social.

A la Fondation AMAN-International, nous sommes persuadés que chacun a le droit de s’autoriser un rêve, même les plus démunis, en particulier l’enfant déshérité et la jeune femme désœuvrée.

Nous entendons par enfant déshérité: l’orphelin, l’enfant abandonné ou victime de maltraitance ou d’abus.

La jeune femme désoeuvrée est celle qui - ayant ou non une formation ou un métier -  n’a pas de revenus pour son autonomie financière, pour la contribution à son actuelle ou future famille. C’est également celle qui est sujette à la prostitution et aux autres vices de la société, aux affres de la vie.

A quoi peut s’autoriser à rêver un pauvre, un enfant déshérité, une jeune femme désœuvrée?    

Tout simplement à un mot d’amour, un sourire, un regard, un geste - disons un seul petit morceau de pain, une culotte, un abris et quand rien de tout cela n’arrive, un pauvre pense très souvent à la rue, à la frontière, à l’exile de chez soi. Quand c’est aussi trop demander au monde, alors, il choisit l’exile social, c’est l’exile de soi-même. C’est ici le quotidien des démunis que la FAI s’est fixée comme mission de partager l’histoire d’abord, de faire vivre l’espoir, d’où notre slogan « Le flambeau ne s’éteindra point » et de nourrir de sa culture « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir ».

C’est dans l’esprit des hommes que naissent les vices de notre société, disons, pour paraphraser les Nations Unies, c’est en effet dans l’esprit des hommes qu’il faut tout construire, reconstruire le rêve brisé par le conditionnement social ou naturel, même humain.

En ligne de mire et en priorité « Les enfants et les femmes d’abord »
(= Devise de la Fondation AMAN-International) car plus vulnérables et premiers exposés alors qu’ils représentent le fondement de la société:
La femme porte l’enfant; l’enfant est l’avenir de notre société.

La FAI s’est axée sur les objets suivants:

L'alimentation, la santé, l'éducation, le développement, la création et le financement des Activités Génératrices de Revenus (AGR)
avec l’aide du « Programme d'Aide Mondial 1% (Un pour cent) ».

info sécurité flash info
La FAI expose les 30 et 31 Octobre 2013 à l’Espace CCRAE au plateau à Abidjan ----- Les candidatures pour le Programme Corps Humanitaire de la FAI sont ouvertes pour la Session d'HIVER 2013 (www.aman-international.org/rencap) -----
bancap
vignette animé bientot
bancap
communautaire
Accédez à votre espace
image de chargement

pic

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

pic
livre d'or
NEWSLETTER
Inscrivez-vous à la newsletter
image de chargement

Intégrez un des clubs de la FAI

fai1

fai2

fai3

Retrouvez la FAI sur
facebook
twitter
L'Humanitaire International
pagne band2

aman communication
aman negoce
chronopost
cicero
fondation aman
gins afro
unesco
global compact
Copyright © 2003-2013 - FONDATION AMAN-INTERNATIONAL . Tous droits reservés - Site réalisé par Aman-International Communications